Les élus exercent toujours plus de mandats pour l'économie

Les élus exercent toujours plus de mandats pour l'économie

Photo: Keystone

Les parlementaires fédéraux exercent toujours davantage de mandats pour les milieux économiques. Les collaborations recensées dans le registre du commerce ont crû de 14% depuis juin 2012. Le PLR conserve sa pole position, avec 8,1 liens d'intérêt en moyenne par élu.

Les représentants du groupe PDC/PEV suivent avec 6,8, puis vient le PBD avec 5,7. La moyenne tous partis confondus s'établit à 5,1 - 4,4 au National et 8,3 aux Etats, relève mardi le service d'informations économiques Bisnode D&B Suisse dans une étude.

Toutes les autres formations se situent donc en deçà. L'UDC atteint 4,5 contrats par conseiller national ou aux Etats, contre 3,5 pour le PS. Le PVL se montre encore moins gourmand, avec 3 mandats. Les Verts ferment la marche avec 2,8 liens d'intérêt.

Diminution seulement à l'UDC

Au total, les pensionnaires de la Coupole se partagent 1264 missions effectuées en faveur de l'économie, contre 1106 en juin 2012. Le PLR en présente 332, le groupe PDC/PEV 301, l'UDC 286 - mais pour une députation sensiblement plus élevée - et le PS 199. Les dix représentants du PBD comptent 57 mandats, les Verts 47 et le PVL 42.

Presque tous les groupes ont connu une hausse entre juin 2012 et septembre 2015. L'UDC fait exception, puisqu'elle recensait alors 4,6 collaborations, contre 4,5 aujourd'hui.

Le conseiller aux Etats Urs Schwaller (PDC/FR) arrive en tête avec 27 liens d'intérêt. Il est suivi des sénateurs Martin Schmid (PLR/GR) et Thomas Hefti (PLR/GL), tous deux avec 24 unités.

Tessinois en tête

Par cantons, on notera que, parmi ceux qui disposent de dix parlementaires ou davantage, les Tessinois affichent 8,7 liens en moyenne individuelle, suivis par les Lucernois avec 6,8. Les Argoviens comptabilisent 5 contrats, les Saint-Gallois 4,7, les Zurichois 4,4, les Bernois 4,3, les Vaudois 4,2 et les Genevois 3,2.

Au sein des autres cantons romands, Fribourg atteint une proportion de 6,7, le Valais de 5,8, Neuchâtel de 4 et le Jura de 2,3. La première marche du podium national revient aux deux Obwaldiens, avec 11 mandats en moyenne, et la lanterne rouge à leurs deux voisins nidwaldiens, avec 2.

Bisnode D&B Suisse a étudié les mandats recensés dans le registre suisse du commerce. Il a pris en considération les fonctions de membre dans un conseil d'administration, conseil de fondation, propriétaire, membre de la direction, associé ou encore personne habilitée à signer.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.