Les entreprises suisses gardent confiance dans l'économie chinoise

Les entreprises suisses gardent confiance dans l'économie chinoise

Photo: Keystone

Le franc fort et le ralentissement de l'économie chinoise ne semblent pas refroidir les entreprises suisses présentes dans le pays. Les managers interrogés tablent sur des ventes et des bénéfices en hausse en 2016 par rapport à l'année précédente.

Environ 58% d'entre eux attendent une 'hausse' ou une 'hausse sensible' de leurs ventes, tandis que seulement 7% tablent sur un recul, indique le Swiss Center Shanghai dans son enquête '2016 Swiss Business in China', publiée vendredi. Cette organisation à but non lucratif soutient les entreprises suisses dans leur entrée sur les marchés asiatiques.

Par ailleurs, 45% des sondés anticipent des bénéfices 'plus importants' ou 'sensiblement plus importants' que l'année précédente. Seulement 11% tablent sur des gains inférieurs.

Au vu de la confiance affichée, il n'est donc pas étonnant de voir la majorité des entreprises sondées vouloir davantage investir dans l'Empire du Milieu. 'Elles sont 57% à prévoir un renforcement de leurs investissements', explique Nicolas Musy, directeur du Swiss Center Shanghai.

Talents recherchés

A la question de savoir quelles sont les principales difficultés internes rencontrées en Chine, les entreprises sondées mentionnent prioritairement le fait de pouvoir trouver et conserver des talents. Viennent ensuite les capacités marketing et le manque de soutien de la part de la maison-mère.

Les facteurs externes les plus délicats sont quant à eux le refroidissement relatif de l'économie chinoise, les coûts salariaux en hausse ou la concurrence féroce qui règne sur les marchés.

Globalement, l'indice de confiance des entreprises suisses en Chine pour l'année prochaine atteint 5,9 sur une échelle de 0 à 10, une valeur inférieure à la moyenne de 6,5 enregistrée ces dernières années. Toutefois, pour les cinq ans à venir, l'indice atteint 6,6, démontrant l'optimisme des sondés à long terme.

Croissance plus large

Au vu des difficultés actuelles de l'économie chinoise, cette confiance peut sembler à première vue étonnante. Toutefois, 'la relativement faible croissance chinoise porte sur une base beaucoup plus large et se déroule dans des secteurs intéressants, ce qui offre des opportunités intéressantes pour les entreprises suisses', explique Zhen Xiao, manager général des Swiss Centers.

En outre, la consommation de la population chinoise continue de bien se porter, avec une croissance de 10,7%. Un autre facteur d'optimisme est la volonté du gouvernement chinois de mener des réformes économiques, en libéralisant le marché et en tâchant d'abattre les barrières bureaucratiques, note Zhen Xiao.

Ce dernier relève enfin la transformation de l'économie chinoise vers des produits et services beaucoup plus high-tech. 'Pour les entreprises qui s'y préparent, cette évolution offrira de grosses opportunités de croissance'.

Le Swiss Center s'étend

Afin de soutenir plus efficacement les entreprises suisses sur place, le Swiss Center a récemment ouvert deux filiales, à Tianjin et Pékin. L'organisation se définit comme le plus important 'cluster' pour les entreprises suisses en Asie.

L'enquête a été menée par le Swiss Center Shanghai, la China Europe International Business School, l'ambassade de Suisse en Chine, Swissnex, SwissCham, Switzerland Global Enterprise et China Integrated. Elle a été réalisée auprès de 101 entreprises suisses de différentes tailles, actives en Chine, représentatives des quelque 600 sociétés helvétiques présentes dans le pays.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.