Les risques de glissements de terrain bloquent l'accès aux Crosets

Les risques de glissements de terrain bloquent l'accès aux Crosets

Photo: Keystone

Les terrains gorgés d'eau constituent la préoccupation majeure des états-majors de crise dans le Chablais. Par mesure de précaution, la route menant aux Crosets (VS), dans le Val-d'Illiez. Le village est coupé du monde.

La situation est particulièrement critique sur la commune de Val d'Illiez. Beaucoup de zones d'arrachement ont été constatées dans la matinée de lundi entre les stations des Crosets et de Champoussin, a déclaré lundi lors d'un point de presse à Monthey (VS) Emmanuel Perrin, chef de l'état-major intercommunal en cas de catastrophes de la vallée d'Illiez.

Les habitants ont pu se rendre en plaine pour travailler le matin, mais ne pourront plus retourner aux Crosets. Il en va de même des enfants. Une solution a été trouvée pour leur prise en charge par les unités d'accueil pour écoliers.

Tous les cours d'eau en crue

La nuit de dimanche à lundi a été plutôt calme. Mais vers 06h00, les eaux de la Vièze sont montées brusquement après les fortes précipitations de la nuit. En conséquence, de nombreux ruisseaux et torrents sont sortis de leurs lits ou ont menacé de le faire dans toute la région de Monthey.

'La situation n'évolue pas comme nous le souhaiterions', précise Marie-Claude Ecoeur, cheffe du service de la sécurité civile de Monthey. Les pompiers et la protection civile sont mobilisés sur plusieurs fronts simultanément. En ville, les autorités ont coupé le gaz, mis en sécurité une centrale électrique, fermé la ligne ferroviaire.

Les glissements de terrain dans le Val-d'Illiez sont une préoccupation supplémentaire. Le risque de lave torrentielle n'est pas à exclure. Une accalmie est prévue, mais les orages annoncés en soirée lundi et mardi ne sont pas de nature à tranquilliser. Le dispositif reste en place au moins jusqu'à mercredi.

Evacuation envisagée

A St-Gingolph, la pluie a cessé mais les autorités espèrent une vraie accalmie. L'option d'une évacuation du village n'est pas exclue. La route cantonale n'est que partiellement praticable. La circulation se fait sur une seule voie. 'Nous la maintenons ouverte tant qu'on peut pour désengorger un maximum la circulation', précise Bertrand Duchoud, président de la commune.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.