Les villes suisses demandent plus pour les agglomérations

Les villes suisses demandent plus pour les agglomérations

Photo: Keystone

Les villes suisses plaident pour une adoption rapide du Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA) aux Chambres fédérales. Selon elles, les projets d'agglomération sont devenus un pilier déterminant de la planification des transports.

Selon une étude présentée mardi à Berne, les projets d'agglomération ont permis des avancées marquantes pour le développement des transports dans les villes suisses. Ils ont notamment débouché sur de nouvelles lignes de tramway et pris en compte les piétons et les cyclistes. Développement urbain et transport ont été examinés dans leur ensemble.

L'étude identifie cependant un potentiel d'amélioration, notamment en matière de charges administratives pour les acteurs concernés. Elle évoque en particulier des forfaits pour paquets de mesures. Ces propositions doivent être rapidement concrétisées en impliquant les villes et les communes, indique l'Union des villes suisses (UVS) dans son communiqué.

Il importe également que l'Office fédéral du développement territorial, celui des routes (OFROU) et celui des transports (OFT) coordonnent mieux leurs processus de planification dans le temps comme sur les contenus. Seule une démarche coordonnée assure une efficacité optimale des projets et des moyens financiers engagés', selon les propos de Corine Mauch vice-présidente de l'UVS citée dans le communiqué.

L'étude recommande que la Confédération poursuive le cofinancement de tous les moyens de transport (sans le chemin de fer) 'tout en restant ouverte aux innovations techniques'. Les projets d'agglomération doivent rester concentrés sur le transport et l'urbanisation sans intégrer d'autres domaines tels que la biodiversité.

Trafic saturé

Jusqu'à présent, le montant total des projets d'agglomération répartis sur deux générations s'élevait à 8,4 milliards de francs. La Confédération y a contribué à hauteur de 3,2 milliards. Le montant total des projets ayant dû être rejetés atteignait 4,15 milliards de francs. L'UVS compte sur le futur FORTA pour résoudre sans tarder les problèmes de trafic saturé dans les villes.

Jusqu'ici 49 des 55 agglomérations et villes isolées ont élaboré un projet d'agglomération. Il faut s'attendre à ce que le nombre de demandes reste aussi élevé lors de la présentation pour examen des nouveaux projets à la Confédération fin 2016.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.