Lindt & Sprüngli: le chiffre d'affaires semestriel s'envole de 17%

Lindt & Sprüngli: le chiffre d'affaires semestriel s'envole de 17%

Photo: Keystone

Fort de l'intégration du confiseur américain Russell Stover, Lindt & Sprüngli a poursuivi sa croissance au 1er semestre 2015. Les ventes du chocolatier zurichois ont bondi de 17,4% à 1,409 milliard de francs. La croissance organique s'est inscrite à 9,4%.

Exprimés en devises locales, les revenus affichent une progression de 24,9%. En dépit des niveaux records des prix des matières premières et de la vigueur du franc, la performance confirme la stratégie à long terme de Lindt & Sprüngli, alors même que les marchés du chocolat ont stagné, voire au mieux légèrement augmenté, a commenté mardi l'entreprise sise à Kilchberg.

Lindt & Sprüngli a gagné des parts de marché dans tous les pays et segments importants pour le groupe. Tant les marchés européens que nord-américains ainsi que ceux des pays émergents ont contribué à l'expansion des affaires. Certes, explique la firme des rives du lac de Zurich, la vigueur du franc, laquelle a pesé à hauteur de 7,5% sur l'ensemble des ventes, et les hausses de prix des matières premières lui ont donné du fil à retordre.

Afin de contrer en partie ces évolutions défavorables, Lindt & Sprüngli a amélioré son efficience et accru ses capacités de production. L'entreprise note aussi avoir pu bénéficier du positionnement haut de gamme de ses produits, pour lesquels les consommateurs sont prêts à accepter des hausses de prix ponctuelles.

Expansion géographique

L'embellie enregistrée sur la période sous revue a reposé sur une croissance des volumes, les lancements de nouveaux produits, des affaires saisonnières et d'un mix-produit optimisé en permanence. Lindt & Sprüngli explique aussi avoir une fois de plus pu s'appuyer sur sa stratégie d'expansion géographique, après avoir réalisé l'an passé la plus grosse acquisition de son histoire avec la reprise de Russell Stover.

Le groupe a encore recueilli les fruits de la densification de son réseau de boutiques propres, tant sur ses marchés développés, que sur ceux dans lesquels le chocolat ne représente pas un produit de consommation traditionnel. Dans le détail, Lindt & Sprüngli ajoute avoir réalisé de bonnes affaires en Europe, malgré une certaine saturation.

Des résultats favorables ont ainsi été enregistrés en Suisse, en France et Allemagne, ainsi qu'en Grande-Bretagne, avec une croissance des revenus à deux chiffres sur ce dernier marché. Il en est allé de même aux Etats-Unis avec les marques Lindt et Ghirardelli, alors que les ventes de Russell Stover ont correspondu aux attentes.

Lindt & Sprüngli relève encore l'expansion, elle aussi à deux chiffres, en Australie, tout comme les 'progrès réjouissants' intervenus sur les marchés en croissance tels que Hong Kong et le Japon, mais aussi la Russie, le Brésil et l'Afrique du Sud. Des développements favorables redevables notamment des activités de vente propres de la compagnie zurichoise.

Optimisme de mise

Evoquant la suite de l'exercice, le groupe de Kilchberg se veut optimiste, malgré le contexte du franc fort et des hausses de prix des matières premières. Confirmant ses prévisions à moyen et long termes, Lindt & Sprüngli table sur une croissance organique entre 6 et 8% par an.

Au cours des prochains moins, la société entend poursuivre l'intégration de Russell Stover, sa première priorité. Lindt & Sprüngli présentera ses résultats semestriels détaillés le 18 août prochain.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.