Novartis réalise une performance en baisse l'an dernier

Novartis réalise une performance en baisse l'an dernier

Photo: Keystone

Novartis a réalisé une performance en baisse en 2015. Le groupe pharmaceutique bâlois a vu son bénéfice net chuter de 34% dans les activités poursuivies à 7,03 milliards de dollars (7,1 milliards de francs), pour un chiffre d'affaires en recul de 5% à 49,41 milliards.

Les comptes 2015 de Novartis sont influencés par les gains exceptionnels des cessions réalisées dans le cadre de la vaste transformation de son portefeuille. En intégrant les gains tirés de ces cessions, le bénéfice net ressort en croissance de 73% sur un an à 17,8 milliards de dollars.

Novartis a en effet bouclé une série de transactions avec GlaxoSmithKline, Eli Lilly et CSL pour se séparer de ses vaccins, de la santé animale et des produits d'automédication. La multinationale rhénane a aussi connu un exercice marqué par des brevets tombés dans le domaine public et par l'appréciation du dollar.

En monnaies locales, le chiffre d'affaires affiche ainsi une hausse de 5%, a indiqué mercredi Novartis dans un communiqué publié en lever de rideau de sa conférence de presse de bilan. La division Pharmaceuticals (Pharma) a généré des ventes de 30,4 milliards de dollars (-4%).

Le bénéfice net de base (core) a pour sa part reculé de 5% à 12,04 milliards de dollars. 'En 2015, nous avons achevé la transformation de notre portefeuille, réalisé de solides résultats financiers et amélioré la marge core, malgré le très fort impact des effets de change', a commenté Joseph Jimenez, directeur général de Novartis.

Au niveau opérationnel, le résultat de base affiche une contraction de 5% également (+10% en monnaies locales) par rapport à l'exercice précédent, à 13,79 milliards de dollars.

Restructuration chez Alcon

Dans les produits ophtalmologiques, Alcon a vu son chiffre d'affaires diminuer de 9% à 9,8 milliards de dollars (-1% en monnaies locales). La division est appelée à être restructurée cette année pour relancer sa croissance.

Novartis a nommé au 1er février d'un nouveau chef de l'entité et directeur général en la personne de Mike Ball, qui remplace Jeff George. L'objectif consiste à recentrer Alcon sur la chirurgie et les soins de la vision et de transférer les produits pharmaceutiques dans la division Pharma du groupe.

En ce qui concerne l'année en cours, Joseph Jimenez entend continuer à faire évoluer le groupe. 'Dans l'ensemble, nous allons concentrer encore plus nos divisions, créer encore plus d'innovations en intégrant le développement des médicaments et réduire nos coûts en centralisant la production de nos divisions.'

Dividende en hausse

'Ainsi, notre société sera bien placée pour le futur', estime le dirigeant américain. Le chiffre d'affaires à taux de change constants devrait évoluer dans la stabilité cette année, en infime baisse dans le pire des cas. Tout comme le résultat opérationnel.

Les actionnaires du groupe bâlois percevront un dividende de 2,70 francs au titre de l'exercice écoulé, contre 2,60 francs un an plus tôt. Lors de la prochaine assemblée générale, ils pourront par ailleurs se prononcer sur le lancement d'un septième programme de rachat d'actions, pour un montant de 10 milliards de francs.

A la Bourse suisse, les investisseurs ont mal accueilli l'annonce des comptes 2015 de Novartis, avec une performance dans le bas de la fourchette des projections au quatrième trimestre. A 10h10, l'action décrochait 3,53% à 80,70 francs, dans un marché SMI en recul de 0,84%.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.