Orange: le PDG tente d'éteindre la polémique avec Israël

Orange: le PDG tente d'éteindre la polémique avec Israël

Photo: Keystone

Le PDG d'Orange Stéphane Richard a tenu à assurer samedi que son groupe allait rester en Israël. Il a dit qu'il regrettait la très vive polémique née cette semaine autour du maintien de la présence de l'opérateur de téléphonie français dans l'Etat hébreu.

'Orange est présent en Israël pour y rester' a-t-il assuré à l'AFP, démentant une nouvelle fois tout désengagement de son groupe d'Israël où il est notamment actif au travers de deux filiales.

M. Richard 'regrette sincèrement' la 'controverse' née de ses propos de mercredi au sujet de la fin souhaitée 'dès que cela est possible contractuellement' de l'accord de licence de marque qui lie Orange à la compagnie israélienne Partner, qui ont été perçus comme une volonté du groupe de quitter le pays. Et il assure que son groupe 'ne soutient aucune forme de boycott, en Israël ou ailleurs dans le monde'.

Jusqu'au plus haut niveau

Mercredi au Caire, M. Richard avait évoqué la volonté de son groupe de mettre un terme à son accord de licence avec Partner, ce qui a été perçu comme une volonté du Français de quitter le territoire israélien et qui a provoqué une vive polémique, remontant au plus haut niveau puisque le premier ministre israélien et le ministre français des Affaires étrangères sont intervenus sur le sujet.

L'Etat hébreu est le seul pays dans lequel Orange est présent sans exploiter lui-même sa marque en vertu d'un accord de licence signé par le groupe britannique Orange avec Partner avant le rachat d'Orange par France Télécom en 2000. France Télécoms a pris le nom d'Orange en 2013.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.