Oui à l'agrandissement de la prison de Bellechasse

La prison de Bellechasse devrait s'agrandir à l'horizon 2020, pour compter 40 places supplémentaires en secteur fermé. Le Grand Conseil fribourgeois a adopté vendredi à l'unanimité un crédit d'étude de 1,55 million de francs pour planifier les travaux.

Ce projet permettra de répondre aux besoins des autorités d'exécution des peines, en priorité pour le Service fribourgeois. Et il sépare strictement les régimes de détention, ce qui est urgent, a souligné le conseiller d'Etat en charge du dossier Erwin Jutzet.

Car il y a actuellement une cohabitation entre des détenus du secteur ouvert et des détenus du secteur fermé (plus dangereux), ce qui pose des problèmes de gestion et de sécurité. Il est aussi prévu de construire un atelier de travail sécurisé pour ces places supplémentaires, ainsi qu'un centre médical pour l'ensemble du site.

L'investissement est estimé à 20 millions de francs: 14 millions par le canton et 6 millions par la Confédération. Le crédit d'engagement pourrait être présenté au Grand Conseil fin 2017.

De 200 à 240 places

Les établissements de Bellechasse sont situés à Sugiez, dans le district du Lac. Ils existent depuis 1898 et comportent actuellement quelque 200 places.

Un bâtiment cellulaire compte 60 places en régime fermé et 40 en régime ouvert. Un pavillon offre 40 places en régime ouvert. Un secteur pour exécution anticipée de peine accueille 40 personnes. Et l'établissement la Sapinière (vétuste) dispose de 20 places en milieu ouvert.

A l'avenir, le bâtiment principal serait donc consacré uniquement au secteur fermé, qui passera de 60 à 100 places. Quant au pavillon, il sera agrandi pour accueillir la totalité des 100 places du secteur ouvert. L'exécution anticipée de peine comptera toujours 40 places. La prison aura donc 240 places au total.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.