Premier forage profond prévu en 2017 dans le Jura

Premier forage profond prévu en 2017 dans le Jura

Photo: Keystone

Le Gouvernement jurassien a donné son feu vert au projet pilote de géothermie profonde dans la commune de Haute-Sorne. Le premier forage est prévu en 2017 après la mise en place d'un réseau de surveillance sismique.

'Un pas important pour la géothermie profonde en Suisse est accompli dans le canton du Jura', a estimé lundi le ministre jurassien de l'environnement et de l'équipement Philippe Receveur. Les dernières oppositions ont été levées et le gouvernement a adopté le plan spécial cantonal qui intègre aussi la procédure de délivrance du permis de construire.

Projet de 100 millions

Le coût d'investissement global est estimé à environ 100 millions de francs. La centrale géothermique doit permettre l'alimentation en électricité d'au moins 6000 ménages. La mise en service de cette centrale implantée dans la zone industrielle du village de Glovelier est planifiée pour 2020.

Les prescriptions du plan spécial permettront de limiter les risques et de réduire les nuisances durant la phase de forage et d'exploitation de la future centrale, ont assuré le canton du Jura et le promoteur, la société Geo-Energie Suisse SA.

Risques sismiques

'Le risque sismique est pris très au sérieux', a souligné le chef de l'Office jurassien de l'environnement Jacques Gerber en ajoutant. 'Il doit être considéré comme acceptable', a-t-il ajouté.

Concrètement, les autorités excluent de gros dégâts comme l'effondrement de bâtiments ou des décès. Les dommages potentiels se limiteraient à des dommages matériels sur des bâtiments. Dans cette optique, la mise en oeuvre d'un concept d'établissement des preuves est prévue en 2017.

Les prescriptions et les conditions liées à la réalisation de ce projet sont complétées par une convention tripartite signée lundi par le canton du Jura, la commune de Haute-Sorne et le promoteur. Elle prévoit la mise sur pied d'une commission de suivi et d'information qui accompagnera le projet.

Transition énergétique

'La géothermie profonde est une technologie d'avenir', a relevé le ministre Philippe Receveur. Pour le gouvernement, cette technologie joue un rôle important dans la transition énergétique dans le Jura et en Suisse.'Nous voulons atteindre cette percée technologique', a renchéri le directeur de Geo-Energie Suisse Peter Meier.

Le projet jurassien prend en compte l'expérience et les connaissances du projet bâlois. Il est plus proche de celui mené dans la cité rhénane que celui de St-Gall.

Dans la commune de Haute-Sorne, l'expérience jurassienne prévoit la production d'électricité à partir de la chaleur des roches situées entre 4000 et 5000 mètres de profondeur.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.