Rendement négatif pour l'AVS, l'AI et les APG en 2015

Rendement négatif pour l'AVS, l'AI et les APG en 2015

Photo: Keystone

L'année 2015 a été difficile pour les placements des Fonds de compensation AVS/AI/APG. Le rendement net sur capital investi, hors liquidités, a atteint -0,77%. La fortune a toutefois pu être augmentée à 33,6 milliards de francs, contre 33,1 milliards à fin 2014.

Rendements négatifs sur les obligations, repli des marchés d'actions, coûts élevés de la couverture du risque de change, suppression du taux plancher et taux d'intérêt négatifs: compte tenu de ces conditions, le résultat obtenu est 'acceptable', estime compenswiss jeudi.

En 2014 encore, le rendement net avait atteint +7,1%. Les conditions de placement étaient alors particulièrement favorables.

L'assurance vieillesse et survivants (AVS) a atteint un rendement net de -0,97%. Le résultat de l'assurance invalidité (AI) s'est lui élevé à -0,70% du fait d'une stratégie plus conservatrice. Les allocations pertes de gain (APG) ont elles affiché un résultat de -0,73%.

Trois millions d'intérêts négatifs

Les taux négatifs de la Banque nationale suisse (BNS) représentent un défi plus important que la situation sur le marché des devises, a souligné Christophe Schaer, directeur de la stratégie d'investissement devant les médias à Zurich. Selon un accord avec la BNS, les Fonds de compensations doivent payer des intérêts négatifs sur les sommes supérieures à la moyenne des liquidités des dernières années.

Ainsi, en 2015, ils ont dû s'acquitter de 3 millions de francs, a précisé le président du conseil d'administration sortant Marco Netzer.

Au total, l'AVS dispose d'une fortune de 27,81 milliards de francs. Celle de l'AI s'élève à 4,86 milliards et celle des APG à 9 milliards. La dette de l'AI envers l'AVS est encore de 12,84 milliards.

Pas mieux en 2016

Les prévisions pour 2016 ne sont pas meilleures, estime le directeur Eric Breval. Les marchés sont nerveux et la volatilité très élevée.

Par ailleurs, les perspectives de l'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) pour les résultats de répartition (soit la différence entre les recettes et les dépenses) de l'AVS sont alarmantes. Une perte de 10 milliards, soit plus d'un tiers de la fortune, est envisagée sur les huit prochaines années.

Cette érosion a des conséquences sur les placements. Ils sont faits à court terme et à faible risque. La part des placements liquides est très élevée.

Nouvelle base légale nécessaire

Enfin, le directeur de compenswiss Eric Breval a souligné la nécessité de la nouvelle loi sur les fonds de compensation qui doit être traitée par le Parlement cette année. 'La base légale actuelle est très faible', selon lui.

Actuellement, le statut de compenswiss n'est pas clair pour les partenaires à l'étranger ce qui complique les placements. La loi prévoit de faire de compenswiss un établissement de droit public alors qu'il est qualifié actuellement de 'fonds indépendants'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.