Richemont envisage la suppression de 350 emplois en Suisse

Richemont envisage la suppression de 350 emplois en Suisse

Photo: Keystone

Richemont envisage de supprimer jusqu'à 350 postes en Suisse, dans le cadre d'un plan d'ajustement de ses capacités de production. Le groupe de luxe genevois pointerait du doigt l'impact négatif du franc fort et la baisse du tourisme en Europe.

Ce plan révélé par le quotidien Le Temps a été confirmé samedi à l'ats par une membre du service de communication de la multinationale basée à Bellevue (GE). Richemont, très présent en Suisse dans le secteur horloger, ne donne aucun détail supplémentaire en l'état, alors que la restructuration se trouve dans sa phase d'étude.

Le Temps évoque une communication interne au groupe. Selon ce document, 'des mesures d’accompagnement et de reclassement au sein des diverses entités du groupe seront proposées pour limiter au maximum les réductions d’effectifs'.

Le groupe estime, selon Le Temps sur la base de la communication interne, que la mesure semble toutefois comme la seule réponse possible au marché horloger actuel jugé 'difficile', à l’appréciation substantielle du franc suisse et au ralentissement 'significatif' du tourisme en Europe depuis novembre 2015.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.