Roche avec un bénéfice en baisse en 2014

Roche a vu son bénéfice net reculer de 16 % en 2014, à 9,54 milliards de francs. Le chiffre d'affaires du groupe pharmaceutique bâlois a en revanche progressé de 1 % sur un an à 47,46 milliards de francs.

La baisse du bénéfice net provient de pertes de valeurs et de coûts de restructuration, a indiqué Roche mercredi dans un communiqué. Le géant bâlois a dû notamment restructurer une partie de sa dette l'année passée, ce qui a provoqué une perte exceptionnelle après impôts de 279 millions de francs.

'Nous avons accompli des progrès satisfaisants en 2014', portés par une solide croissance dans les deux divisions du groupe, estime le directeur général du groupe, Severin Schwan, cité dans le communiqué. Et les ventes de la division Pharma ont progressé de 1 % par rapport à 2013 à 36,7 milliards de francs et celles de la division Diagnostics de 3 % à 10,8 milliards.

Le bénéfice net 'rapporté aux activités de base' ressort de son côté stable à 12,53 milliards de francs. Au niveau opérationnel, Roche a dégagé un résultat en contraction de 1 % en 2014 à 17,64 milliards.

Croissance dans la pharma

Le chiffre d'affaires de la division Pharma a progressé de 1 % (+4 % en monnaies locales) par rapport à 2013 à 36,7 milliards de francs. La croissance s'explique par la bonne tenue des activités dans l'oncologie (+5 %), en particulier les médicaments contre le cancer du sein HER2-positif (+20 %).

Les ventes ont gagné 3 % (en monnaies locales) en Europe, grâce aux marchés allemand et britannique. Globalement, la demande reste élevée, mais la pression sur les prix affecte plusieurs pays.

La performance réalisée l'an dernier reflète aussi la contribution de la médecine personnalisée 'qui ne cesse de croître', relève Roche. 'Les ventes de produits associés à un test diagnostique compagnon dans le cadre de l’indication homologuée représentent aujourd’hui 23 % des ventes de la division Pharma'.

Dividende en hausse

Pour la division Diagnostics, le chiffre d'affaires s'est accru de de 3 % (+6 % en monnaies locales) l'an passé à 10,8 milliards de francs.

La dynamique a été portée d'abord par la région Asie-Pacifique (+15 % à taux de change constants), notamment en Chine (+23 %). L'Europe, Moyen-Orient et Afrique présentent une croissance de 4 %, tout comme l'Amérique du Nord. Les ventes ont encore augmenté de 13% en Amérique latine et sont restées stables au Japon.

Le conseil d'administration propose le versement d'un dividende en hausse de 3 % (+20 centimes) au titre de l'exercice écoulé à 8 francs. Une nouvelle augmentation est d'ores et déjà annoncée pour dans un an.

Pour l'exercice en cours précisément, Roche s'attend à une croissance de son chiffre d'affaires établie entre 1 et 5 %, en monnaies locales. Le bénéfice par titre rapporté aux activités de base devrait progresser plus rapidement que les ventes, toujours à taux de change constants.

Concernant les risques de change, qui se sont accrus après l'abandon du cours plancher de l'euro, la direction souligne que Roche est fortement présent aux Etats-Unis, en Europe, au Japon et en Chine, donc largement hors de Suisse. Du coup, seuls 18 % des coûts sont répercutés en Suisse, selon un document publié sur Internet.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.