Sulzer: nette hausse du bénéfice net grâce à la vente de Metco

Sulzer: nette hausse du bénéfice net grâce à la vente de Metco

Photo: Keystone

Malgré des ventes en repli, Sulzer a vu sa rentabilité bondir en 2014. Le groupe industriel zurichois a dégagé un bénéfice net de 275 millions de francs, soit 17,3% de plus qu'en 2013. Cette hausse provient de la cession de la division Sulzer Metco au conglomérat schwyzois OC Oerlikon.

Finalisée début juin, la cession de la division Sulzer Metco, unité spécialisée dans les traitements de surfaces, a aussi pesé sur le chiffre d'affaires. Celui-ci a reculé l'an dernier de 1,6% à 3,2 milliards. Sur une base comparable, les ventes ont progressé de 0,7%, a indiqué jeudi le groupe dans un communiqué.

Les entrées de commandes diminuent de 2,7% à 3,16 milliards de francs. Sur une base comparable, la baisse atteint -0,6%. L'effet de change a pesé pour 89,9 millions. Au 31 décembre, le carnet de commandes progressait de 1,6% à 1,69 milliard de francs.

Le résultat d'exploitation EBIT a progressé de 2,6% à 271 millions de francs, soit une augmentation de 2,6% et même de +4,2% sur une base comparable. L'EBIT avant les coûts de restructuration a quant à lui gagné 0,5% à 282,2 millions. Le groupe prévoit de distribuer un dividende 8,09 francs, contre 6,89 francs en 2013.

Les résultats annuels sont supérieurs au consensus awp. La répercussion ne s'est pas faite attendre à la Bourse suisse où l'action Sulzer était en nette hausse dans la matinée alors que le marché n'augmentait que faiblement.

Secteur eau: dépréciation

Le recul observé au niveau des entrées de commandes est dû essentiellement aux secteurs énergie, eau et l'industrie générale, fait remarquer le groupe industriel. Dans le secteur 'eau', une dépréciation de valeur de 340 millions a été menée.

La part des recettes du secteur des services a de nouveau crû à 45%, contre 44% l'année précédente. Le secteur pétrole et gaz s'est aussi agrandi (54% contre 51% en 2013). La chute des prix du pétrole permettra à court terme des investissements moins chers. Mais la volatilité du secteur ne permet pas à Sulzer d'établir des prévisions. Et elle pourrait, à long terme, impacter négativement les résultats.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.