Taxer les « lits froids »: Silvaplana renonce à son rôle de pionnière

Taxer les

Photo: Keystone

La commune grisonne de Silvaplana, en Engadine, ne sera finalement pas pionnière dans la taxation des 'lits froids'. Ses citoyens ont rejeté l'introduction d'un tel impôt, faisant ainsi marche arrière par rapport à leur décision de principe, prise en 2010.

Il y a six ans, l'assemblée des citoyens avait approuvé l'introduction d'un impôt sur les résidences secondaires essentiellement occupées par les propriétaires, sans mise en location régulière. Silvaplana allait devenir la première commune de Suisse à lutter ainsi contre les 'lits froids'.

En mai 2014, le Tribunal fédéral confirmait cette décision, déboutant ainsi des opposants au projet. Ces derniers avaient prétexté que cette innovation était incompatible avec la mise en oeuvre de l'initiative Weber sur les résidences secondaires, approuvée par le peuple suisse en 2012. Un argument que la Cour de Mon Repos a contredit, validant l'introduction de la taxe.

Cinq jeunes gens coriaces

Les autorités communales se sont alors prononcées pour une application de la taxe à partir de début 2015. C'était sans compter l'opposition irréductible de cinq jeunes gens qui ont réussi en décembre 2014 à convaincre l'assemblée des citoyens de reconsidérer la question et de suspendre l'introduction de la taxe.

Ils ont ensuite fait aboutir une initiative réclamant l'abandon définitif de la taxe. Ce texte a été soumis mercredi aux citoyens, de même qu'un contre-projet des autorités, prévoyant une taxation plus modeste que prévu à l'origine. Les citoyens ont largement préféré l'initiative, tuant finalement dans l'oeuf la réforme qu'ils avaient eux-mêmes approuvée en 2010.

La commune de Silvaplana, située en Haute-Engadine, aurait été la première en Suisse à introduire une taxe sur les résidences secondaires. Elle compte 1100 habitants et 1800 propriétaires de logements de vacances.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.