Tirs dans un train Amsterdam-Paris: deux blessés

Tirs dans un train Amsterdam-Paris: deux blessés

Photo: Keystone

Un homme a ouvert le feu vendredi dans un TGV Amsterdam-Paris, faisant deux blessés. L'agresseur a été maîtrisé par des passagers américains, avant d'être interpellé en gare d'Arras (nord de la France). Le Premier ministre belge a dénoncé une 'attaque terroriste'.

La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé qu'elle se saisissait de l'enquête 'au vu de l'armement utilisé, du déroulé des faits et du contexte'. Une source policière française a indiqué que le suspect faisait l'objet d'une fiche des services de renseignements.

Parmi les victimes, 'une personne a été très grièvement blessée, son pronostic vital est engagé' et une deuxième est 'moins grièvement atteinte', a expliqué le porte-parole du ministère français de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet sur la chaîne BFMTV. La victime la plus gravement touchée est de nationalité britannique, selon une source policière.

L'acteur français Jean-Hugues Anglade aurait été légèrement blessé, a affirmé un témoin ayant requis l'anonymat, ce que la famille de l'acteur a confirmé à la radio RTL. Il se serait blessé accidentellement.

Motivations inconnues

L'auteur des tirs a été maîtrisé en sortant des toilettes, par deux militaires américains qui l'auraient entendu recharger une arme, selon les tout premiers éléments de l'enquête. Il était en possession d'une ou deux armes à feu, dont l'une qui pourrait être un fusil d'assaut kalachnikov.

Il a été placé en garde à vue. Selon les tout premiers éléments de l'enquête, il est Marocain ou d'origine marocaine et serait âgé de 26 ans. Pour M. Brandet, il est prématuré de parler d'une piste terroriste.

Mesures de sécurité renforcées

Le Premier ministre belge Charles Michel s'est entretenu avec le président français François Hollande après l'agression. Le gouvernement belge a décidé de renforcer les mesures de sécurité en Belgique.

Les deux hommes ont exprimé leur volonté de renforcer la coopération dans la lutte contre le terrorisme entre leurs pays. 'Je condamne l'attaque terroriste dans le Thalys et fais part de ma sympathie pour les victimes', a réagi M. Michel sur Twitter.

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve devait se rendre sur place.

'Situation maîtrisée'

'Les voyageurs sont en sécurité, la situation est maîtrisée. Le train est à l'arrêt et les services d'urgence sont sur place' a twitté Thalys, filiale de la SNCF (chemins de fer français), de son homologue belge SNCB et de l'Allemand Deutsche Bahn.

Le porte-parole de la SNCF, Christophe Piednoël, a précisé que la SNCF avait mis en place une prise en charge psychologique.

Depuis les attentats du 7 janvier qui ont visé la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo et le supermarché parisien Hyper Casher, faisant 17 morts, un plan de lutte antiterroriste a été mis en place dans tous les lieux publics et considérés comme sensibles.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.