Tsipras et Juncker pourraient se voir pour trouver un accord

Tsipras et Juncker pourraient se voir pour trouver un accord

Photo: Keystone

Alexis Tsipras et Jean-Claude Juncker devraient se retrouver mercredi soir à Bruxelles pour tenter d'aplanir les divergences entre Athènes et ses créanciers. Un accord doit être trouvé d'ici vendredi pour débloquer une tranche de prêts vitale à la survie de la Grèce.

Le Premier ministre grec doit se rendre à cette rencontre à la Commission européenne 'avec dans ses valises la proposition grecque', soit un document de 46 pages de réformes et de mesures budgétaires pour obtenir le versement de 7,2 milliards d'euros de prêts, selon une source gouvernementale grecque.

Mais cette rencontre entre M. Tsipras et le chef de l'exécutif européen n'était pas encore confirmée mercredi matin à Bruxelles. Elle devrait survenir alors que la Banque centrale européenne (BCE) tient ce mercredi sa réunion de politique monétaire où la Grèce risque d'être au centre des discussions. Mardi soir, l'institut monétaire a une nouvelle fois relevé le plafond de son financement d'urgence des banques grecques.

Il s'agirait de la deuxième réunion au sommet dans le dossier grec depuis lundi soir, où les créanciers d'Athènes (la directrice générale du FMI Christine Lagarde, le président de la BCE Mario Draghi et M. Juncker) ont rejoint la chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande à Berlin.

Echange crucial

Les créanciers ont mis au point un programme de réformes concurrent, et la rencontre de conciliation mercredi soir avec M. Juncker, qui s'est toujours posé en médiateur dans ces négociations très houleuses, est cruciale pour arriver à un accord final vendredi.

Ce jour-là, la Grèce, dont les finances sont à sec, doit rembourser une tranche de prêts de 300 millions d'euros au FMI, premier versement d'un total de 1,6 milliard d'euros dus à l'institution de Washington en juin.

La proposition grecque a été envoyée lundi soir à l'UE, la BCE et au FMI, en charge de l'assistance financière apportée au pays depuis 2010. Selon M. Tsipras, il s'agit d'une offre 'complète et réaliste'.

Les créanciers de la Grèce ont formulé leurs propres demandes sur la base des discussions techniques menées depuis plusieurs semaines entre représentants des deux parties, 'pour idéalement parvenir à un accord vendredi', selon une source européenne. Une réunion par téléphone au niveau des experts de l'Eurogroupe doit par ailleurs se tenir ce mercredi.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.