Un nouveau site internet pour encourager le covoiturage

Un nouveau site internet pour encourager le covoiturage

Photo: Keystone

Une nouvelle plateforme internet a été lancée jeudi pour encourager le covoiturage des pendulaires dans le Bassin lémanique. Cette initiative franco-suisse vise à désengorger les routes aux heures de pointe.

'Huit frontaliers sur dix sont seuls dans leur véhicule', a relevé Virginie Duby-Muller, députée de Haute-Savoie. 'Il y a donc une importante marge de progression', a souligné Nuria Gorrite, conseillère d'Etat vaudoise en évoquant cette alternative à l''autosolisme', le néologisme du jour.

Elles présentaient ce nouveau site internet dans la zone industrielle de Plan-les-Ouates (GE) en compagnie du conseiller d'Etat genevois Luc Barthassat, de son homologue valaisan Jacques Melly, qui est aussi président du Conseil du Léman, et de Véronique Baude, première adjointe à la mairie de Divonne (F). Pour le clin d'oeil, Nuria Gorrite et Luc Barthassat ont covoituré pour se rendre à la conférence de presse.

Le nouveau service en ligne fera l'objet d'une vaste campagne d'information avec pour slogan 'Même trajet, même voiture'. Le portail internet www.covoiturage-leman.org est un moteur de recherche qui centralise les offres de covoiturage dans la région. Six sites de covoiturage français et suisses sont interrogés par ce moteur de recherche.

Des économies

Il suffit de rentrer son point de départ et sa destination. Le moteur de recherche propose sur cette base une liste d'automobilistes qui effectuent un trajet ou un bout de trajet identique ou tout proche. Le coût du voyage commun est aussi précisé. Les autorités ont d'ailleurs relevé qu'un 'covoitureur' économisait en moyenne 2250 euros par année.

A titre de comparaison, un trajet entre Annecy et Genève revient entre 18 et 21 euros pour une personne seule dans son véhicule, alors qu'en covoiturage il coûte entre 4 et 9 euros. A cet aspect budgétaire s'ajoute le gain de temps. Les heures perdues dans les bouchons dans l'agglomération s'élèvent à 7700 par an.

Le budget total qui a permis le lancement de ce nouveau site est de 950'000 euros, dont 505'000 côté français et 445'000 (498'000 francs) côté suisse. La participation française est financée à hauteur de 303'000 euros par le programme européen Interreg.

www.covoiturage-leman.org

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.