Un rêve de gosse à la portée de tous

Un rêve de gosse à la portée de tous

Photo: Keystone

Le Valais pourra proposer un nouveau type d'hébergement dès l'automne 2016. Promoteur d'un projet de cabanes dans les arbres, Bertrand Bitz réalise un rêve d'enfant qu'il veut partager.

Délégué touristique de la commune d'Hérémence, Bertrand Bitz veut apporter un nouveau type d'hébergement touristique. Le concept de cabane dans les arbres existe déjà ailleurs, mais pas en Valais et pas en forêt.

L'atout principal est justement l'environnement. Il a fallu une décennie de discussions, de procédures, pour implanter des cabanes en pleine forêt. 'Car la forêt est au centre du projet', confie Bertrand Bitz dans un entretien avec l'ats.

Appui communal

Il a aussi pu compter sur le soutien de la commune de Mont Noble (VS). En juin dernier, l'assemblée primaire a donné son feu vert au projet. Il pourra être implanté sur une parcelle de forêt bourgeoisiale du village de Nax.

Dès le début, Bertrand Bitz a voulu réaliser son projet en forêt. Mais la législation est stricte. Une construction ne peut se trouver qu'en zone à bâtir, là où justement il n'y a pas, ou peu, d'arbres.

A force d'entretiens, de conviction, le promoteur est parvenu à obtenir des soutiens. Les autorités locales, les milieux touristiques et même écologiques ont finalement adhéré au projet. Le village de Nax a placé en zone à bâtir une parcelle de forêt bourgeoisiale.

Même les habitants de la commune ont été conquis par le projet. A l'assemblée primaire, la modification du plan de zone a reçu 90 oui et une seule opposition. Le canton doit encore homologuer la décision puis les travaux pourront débuter.

Confort rustique

Bertrand Bitz a prévu des constructions écologiques. Les cabanes seront construites entièrement en bois, sans clous ni vis. Elles sont démontables. Les arbres ne subissent aucune atteinte.

Le promoteur veut proposer aux hôtes une expérience d'immersion en forêt, en pleine nature. Tourisme doux, terroir, biotope, faune, flore, produits locaux sont les mots qui se retrouvent le plus fréquemment sur les lèvres de Bertrand Bitz lorsqu'il parle de son projet.

Pour autant, il n'est pas question de loger les hôtes à la dure. Le rêve d'enfant doit aussi être confortable. De ce point de vue, le promoteur vise plutôt le haut de gamme. Il s'agira ensuite de trouver le juste prix pour le public. Le promoteur ne s'aventure pas encore à articuler un montant.

Chaque cabane sera différente en forme et en taille. Un, deux, trois étages, pour deux personnes, ou une famille nombreuse, chaque client trouvera cabane à son goût.

Un million

Dans un premier temps, trois cabanes seront installées. Le coût unitaire se situe autour de 250'000 francs. Avec les accès, les canalisations et l'infrastructure, il faudra compter un million de francs pour cette première phase.

Une partie du projet est financée par un crédit NPR. Mais Bertrand Bitz a aussi fait la connaissance d'un investisseur lausannois que le projet a convaincu. Il en financera l'essentiel. Un taux d'occupation de 60% est espéré dans un premier temps. Si tout se déroule comme prévu, les premières cabanes accueilleront leurs premiers hôtes dans le courant de l'été ou à l'automne 2016.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.