Une pétition pour dénoncer la surcharge des médecins hospitaliers

Une pétition pour dénoncer la surcharge des médecins hospitaliers

Photo: Keystone

Les médecins-assistants et chefs de clinique en ont marre d'aligner les heures supplémentaires. Une pétition munie de 24'198 signatures sous le bras, ils ont demandé mercredi au conseiller fédéral compétent Johann Schneider-Ammann d'agir.

Les praticiens exigent que la loi sur le travail soit respectée dans les hôpitaux. Ils y sont assujettis depuis dix ans, mais se trouvent dans l'impossibilité de s'y conformer au quotidien. Ils attendent donc que le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), destinataire des paraphes, s'engage en ce sens, écrit l'Association suisse des médecins-assistants et chefs de clinique (ASMAC).

Les signatures ont été réunies en un peu plus de trois mois, 'ce qui reflète le large soutien dont bénéficient nos revendications auprès de la population'. Tout le monde a en effet intérêt à ce que le personnel hospitalier arrive reposé au travail.

Pour trois personnes sur quatre en effet, la confiance dans la qualité du traitement baisse si les médecins-assistants et chefs de clinique travaillent plus de douze heures par jour, relève un sondage commandé par l'ASMAC à l'institut LINK. Ce qui est totalement justifié, selon l'organisation.

Près de 40% des médecins-assistants et chefs de clinique ont personnellement vécu des situations de mise en danger de la santé d'un patient en raison de l'épuisement des praticiens.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.