Wikipédia a bloqué l'accès aux fonctionnaires fédéraux

Wikipédia a bloqué l'accès aux fonctionnaires fédéraux

Photo: Keystone

Plusieurs fonctionnaires fédéraux ont modifié, effacé ou manipulé des articles de Wikipédia par le passé. Conséquence: l'administration fédérale a été empêchée à plusieurs reprises de retravailler des articles de l'encyclopédie en ligne.

L'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication (OFIT) a confirmé par écrit les recherches de la Nordwestschweiz et de la Südostschweiz. L'ats a pu consulter l'échange d'email entre ces journaux et l'OFIT.

'Les accès internet étant gérés par l'OFIT, il a été contacté directement par Wikipédia dans certains cas', peut-on y lire. La raison du blocage était une infraction aux directives du site.

Selon l'office, les administrateurs de Wikipédia ont agi à cause d'une série 'd'adaptations anonymes et anormales d'articles'. Concrètement, l'adresse-IP de la Confédération pour la création ou la modification d'articles Wikipédia a été bloquée à plusieurs reprises ces dernières années.

Mais 'il est vraisemblable qu'un seul utilisateur a transgressé les règles', a indiqué à l'ats la porte-parole de l'OFIT Sonja Uhlmann- Haenni. Elle n'a pas pu dire quand cela s'était produit pour la dernière fois ni pour quelle raison la sanction avait été levée.

Visée encyclopédique

Wikipédia a pu facilement relier ces infractions à l'administration fédérale. Les quelque 30'000 ordinateurs de l'administration n'ont qu'un seul accès à internet. L'adresse-IP est statique et identique et peut être retracée.

Une trentaine de rapports établis par Wikipédia liés à l'adresse-IP de l'administration fédérale ont mené à des sanctions depuis 2005. On y trouve des infractions telles que modifications répétées de sottises ou remaniements incorrects répétés.

À deux reprises, les administrateurs ont indiqué que les modifications apportées n'étaient pas conformes à la volonté encyclopédique de Wikipedia. De telles modifications fâcheuses sont rapidement annulées.

Pas de règles pour les fonctionnaires

La majorité des changements introduits par les fonctionnaires de la Confédération sont toutefois conformes aux règles. Les employés corrigent régulièrement des fautes d'orthographe ou écrivent sur des thèmes qui n'ont rien à voir avec leur travail.

Les autorités ne semblent pas s'en soucier. 'Il n'y a pas de directive ou de processus central pour la modification des articles de Wikipédia', a indiqué la chancellerie fédérale. Les différents départements sont responsables d'édicter leur règlement.

'Propagande secrète'

En Suisse, l'encyclopédie en ligne compte parmi les cinq pages internet les plus recherchées. Sa philosophie est de donner à chacun la possibilité de compléter ou d'améliorer les articles. L'intelligence collective doit contribuer à créer un réservoir de savoir.

Mais il y a des règles: redorer son blason contrevient au principe d'indépendance. Ce qui n'empêche pas certaines entreprises ou autorités publiques de chercher à manipuler des articles de manière ciblée.

Pour le Parti pirate, c'est une épine dans le pied. 'Nous condamnons ces actions de propagande secrètes de la part des autorités', a communiqué mardi le parti. Il demande que les fonctionnaires de l'administration se fassent connaître comme tels lorsqu'ils éditent ou commentent des articles. Ces règles doivent aussi valoir pour les employés qui publient des commentaires pour la Confédération sur des portails en ligne.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.