Le Bélier veut que la Roue de Bollement figure au patrimoine historique jurassien

BélierLa roue tourne, les élus s’envolent mais le Bélier reste… C’est avec cette formule que le groupe Bélier a demandé ce samedi à Porrentruy que la Roue de Bollement soit enfin inscrite au registre du patrimoine historique jurassien.

Le mouvement autonomiste participait au vernissage de l’exposition «Je ne sais quoi» à l’Espace d’Art Contemporain dont la pièce centrale est sensée être la célèbre Roue de Bollement. Cette roue a été récupérée par le groupe Bélier en 1996 à Longeau, plus de 20 ans après avoir été volée par des soldats bernois en 1972 à St Brais. Elle avait disparue jusqu’à aujourd’hui. Le public présent au vernissage n’a pas pu la voir puisqu’elle est restée cachée sous des couvertures comme le souhaitent les artistes à l’origine de l’exposition.

Le groupe Bélier a rappelé que par le passé le Gouvernement jurassien a déjà refusé par deux fois de régulariser la situation de la Roue de Bollement. Selon l’animateur du Bélier, Marc Freléchoux, l’exécutif jurassien va recevoir un courrier lundi lui demandant une nouvelle fois l’inscription de la roue au registre du patrimoine jurassien.

Le vernissage de l’exposition « Je ne sais quoi» s’est déroulé en présence notamment du chef de l’Office jurassien de la culture, Michel Hauser, et du délégué jurassien aux affaires culturelles, Jean-Marc Voisard. /gk

Partager
Link
Météo