Plus de 80 cas du Feu bactérien dans le canton.

Cette année, les conditions météorologiques particulièrement douces de cet hiver et ce printemps ont favorisé le développement de la bactérie. Le Feu bactérien est apparu pour la première fois dans le canton en 1999. Il fait depuis l’objet d’une lutte permanente organisée par la station phytosanitaire cantonale. Les plantes touchées par ces bactéries sont condamnées: elles périssent en l’espace d’une ou deux saisons. Les symptômes du Feu bactérien sont variables, mais souvent caractérisés par le flétrissement des jeunes pousses, qui prennent alors une forme de crosse. C’est une maladie très contagieuse. Si des personnes possèdent des plantes qui ont des symptômes du Feu bactérien, elles peuvent contacter la Fondation rurale interjurassienne. Un contrôle gratuit sera organisé et le cas échéant des experts analyseront un échantillon de la plante malade. /af

Partager
Link
Météo