Quand le train ne peut pas repartir de Delémont...

ICNL’ICN à destination de Bâle restera en gare, pour cause d’absence de chauffeur. L’ICN Bienne-Delémont-Bâle de 7h23 n’a jamais pu partir de la gare jurassienne hier matin. Tout simplement parce qu’il n’y avait pas de mécanicien pour le conduire. Un oubli sur la planification du jour est la simple cause de cet évènement particulier révélé par le Matin. Les voyageurs ont dû attendre 30 minutes avant l’arrivée du prochain train pour Bâle. Mais pourtant, il a bien fallu que ce fameux train arrive à Delémont.
 
Y a-t-il un pilote dans la loco ? Ouhou ?...pas de réponse. Quelle belle surprise pour les voyageurs jurassiens qui se rendaient à Bâle hier matin. Le train n’est pas parti, il n’y avait pas de pilote. Mais pourtant, il a bien fallu qu’il arrive à Delémont ce train, avec un mécanicien. "Oui, répond le porte-parole des CFF Jean-Philippe Schmidt, mais le mécanicien devait conduire un autre train dès Delémont." Son remplaçant n’a jamais pris les commandes, puisqu’il n’existait pas. Jean-Philippe Schmidt travaille depuis huit ans aux CFF, il n’a jamais vu ça. Nous non plus. Ah si, le wagon fou dans la Petite maison dans la Prairie.../cl
Partager
Link
Météo