Lausanne: début du procès d'un vaste trafic de faux tableaux

Le procès d'un vaste trafic de faux tableaux s'est ouvert mardi devant le Tribunal correctionnel de Lausanne. L'affaire porte sur la mise sur le marché de près de 120 oeuvres sous la signature de Bosshard, Braque, Kees Van Dongen, Vallet ou encore Pissaro.La Cour s'est penchée mardi sur le premier volet de la supercherie, le vol d'un Giacometti chez une dame âgée. Prétextant récupérer une perruche sur le balcon, un couple s'est introduit au domicile de la Lausannoise et y a remplacé le vrai tableau par un faux. Mais la retraitée s'est aperçue du vol et a alerté la police, qui a remonté la filière des faussaires et découvert l'entier du trafic. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.