Procès des faux tableaux: des peines fermes contre les faussaires

Le Ministère public a requis mercredi à Lausanne des peines fermes ou partiellement fermes à l'encontre des principaux organisateurs d'un trafic de faux tableaux. Il a retenu l'escroquerie, la falsification de marchandises et le faux dans les titres.Le Parquet a réclamé une peine privative de liberté de 27 mois, dont 21 avec sursis à l'encontre du chef de la bande, expert du peintre vaudois Rodolphe-Théophile Bosshard. A cette sanction s'ajoute la révocation d'un sursis de 9 mois, prononcé en 2007. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.