Dieudonné à Genève: la Ville a bien violé la liberté d'expression

En refusant de louer une de ses salles à Dieudonné, la Ville de Genève a bien violé la liberté d'expression. Le Tribunal fédéral (TF) vient de confirmer la décision du Tribunal administratif du canton de Genève, qui avait donné raison à l'humoriste français.En décembre 2009, l'exécutif de la Ville de Genève avait refusé de louer la salle de l'Alhambra au producteur de Dieudonné qui la demandait pour les 26 et 27 mars. Patrice Mugny, conseiller administratif en charge de la culture, avait expliqué dans la presse que la Ville n'allait pas se rendre complice d'un humoriste clairement antisémite en lui louant ses installations. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.