6,65 milliards de bénéfice pour le Crédit Suisse

ZURICH - Le Credit Suisse Group a fait bondir son bénéfice net de 40,2% lors des neuf premiers mois de l'année, à 6,65 milliards de francs, dépassant déjà le résultat de 2005. Au 3e trimestre, le profit net a toutefois régressé de 1,4% à 1,89 milliard.Malgré ce résultat trimestriel en léger repli, le Credit Suisse dépasse les attentes des analystes. Il fait aussi mieux que son concurrent UBS, qui a déçu au troisième trimestre avec un bénéfice net de 2,2 milliards de francs, en recul de 21% sur un an.Pour le Credit Suisse, le bénéfice net des neuf premiers mois relève quoiqu'il en soit déjà du record. Il dépasse de 14% le résultat de 5,85 milliards de francs réalisé sur toute l'année 2005.L'afflux net de nouveaux capitaux s'est élevé à 31 milliards de francs au cours du troisième trimestre (+18,7%), indique le groupe dans son communiqué. Deux tiers ont été généré dans la gestion de fortune (wealth management). Les actifs gérés par le groupe se montaient à 1454,3 milliards de francs au 30 septembre, soit 6% de plus qu'à fin juin.La deuxième banque helvétique explique la diminution de sa rentabilité entre juillet et septembre par le "recul saisonnier" de sa division gestion de fortune, qui a dégagé un bénéfice avant impôt de 684 millions de francs (- 5 %). Dans la gestion institutionnelle (asset management), le repli est plus fort (-21%), pour un profit de 158 millions.La banque d'affaires (investment banking) a en revanche "généré de bons résultats pour les titres à revenu fixe". Le bénéfice avant impôt s'est monté à 758 millions de juin à septembre (- 19 %). Mais sur les neuf premiers mois, il a bondi de 175%, à 3,6 milliards. La banque privée (private banking) affiche pour sa part le bénéfice le plus important du trimestre, avec 1,022 milliard (-1%).Le Credit Suisse maintient ses objectifs pour l'année prochaine. Le bénéfice net de 8,2 milliards de francs qu'il vise pour 2007 devrait être atteint, a indiqué le chef des finances Renato Fassbind en conférence téléphonique.La banque se dit convaincue que les perspectives économiques sont bonnes, "vu la solidité financière des sociétés, la robustesse de l'industrie des services financiers et les perspectives de croissance des marchés émergents". Les prix des matières premières et de l'énergie restant bas les hausses des taux d'intérêt au niveau mondial devraient être modestes ces prochains mois. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.