Aéroport de Genève: bon bilan pour 2005 et année 2006 prometteuse

GENèVE - L'Aéroport International de Genève (AIG) affiche un optimisme de bon aloi, presque à mi-chemin de son exercice 2006. Il enregistre depuis le début de l'année une croissance de 5,4% du trafic passagers, au-delà des chiffres budgetés."Tous les indicateurs sont au vert", s'est réjoui le nouveau président de l'AIG et conseiller d'Etat, François Longchamp. Avec une croissance annuelle de 9,5% en 2005, le trafic passagers à Genève est "bien supérieur" à la moyenne mondiale. "Les revenus ont franchi pour la première fois la barre des 240 millions", a complété, Robert Deillon, le nouveau directeur.L'Aéroport International de Genève a terminé 2005 sur un chiffre d'affaires de 240,8 millions de francs (contre 228,8 millions en 2004). Son bénéfice net a progressé de 7% à 29,6 millions (27,6 en 2004). Son résultat opérationnel avant intérêts et amortissements (Ebitda) s'est élevé à 75,3 millions, en hausse de 2%.Les mouvements d'avions ont progressé de 2,6%, révélateur "d'une croissance raisonnable" et surtout d'un meilleur remplissage des appareils. En termes de destinations, la Grande-Bretagne garde la tête au départ de Genève, suivie de la France. Cette première place s'explique par la position de leader sur le tarmac genevois, acquise par la compagnie britannique à bas coûts EasyJet."EasyJet a connu une croissance extraordinaire de 28% l'an dernier, mais l'activité de British Airways et d'Air France a progressé de plus de 20%" a rappelé M. Deillon. En 2005, EasyJet s'est taillé la part du lion avec 29,7% du marché (contre 24% en 2004), suivie de Swiss (14,5%), British Airways (9,4%) et Air France (8,3%).Et pour les premiers mois de 2006, la même tendance se poursuit. Easyjet fait la course loin devant avec une part de marché de 34% et devrait se situer sur l'année "entre 30 et 33%". En revanche, Swiss a perdu du terrain (11%) tandis que British Airways (9,4%) et Air France (8,1%) maintiennent leur position.Avec 52,3% du total l'an dernier, les activités commerciales ont de quoi réjouir les responsables de l'aéroport genevois car elles permettent de contenir le coût de la redevance passagers.Et dans ce domaine aussi, 2006 a bien commencé avec une hausse de 19,5%. L'activité commerciale à l'aéroport est en effet portée par l'ouverture de nouvelles boutiques, la rénovation de magasins, et la mise en place d'horaires mieux adaptés aux voyageurs. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.