André Dosé ne s'inquiète pas de la plainte de Mario Corti

ZURICH - André Dosé, l'ex-patron de Swiss, ne s'inquiète pas des conséquences de la plainte pénale que Mario Corti, l'ancien chef de Swissair, a déposé à son encontre. Accusé de faux témoignage, le futur directeur de Gulf Air rejette ce reproche.Pour mémoire, Mario Corti a déposé une plainte pénale contre André Dosé, l'un de ses anciens collaborateurs en tant que patron de Crossair. Lors de sa 4e audition mercredi devant le Tribunal de district de Bülach (ZH), dans le cadre du procès Swissair, M. Corti a révélé avoir lancé cette procédure par l'intermédiaire de son avocat.Une enquête est en cours, a simplement dit le dernier patron de Swissair. Il n'a pas voulu livrer de détails sur les reproches formulés à l'encontre de M. Dosé, justement parce que l'affaire n'est pas close.L'ex-patron de Swiss a aussi fait part de sa sérénité face aux éventuelles suites de l'enquête liée au crash d'un Jumbolino de Crossair à Bassersdorf (ZH) en novembre 2001 et ouverte peu avant son départ de Swiss, en mars 2004. "Le juge d'instruction Jürg Zingle n'est pas encore sûr de demander au Ministère public l'ouverture d'une procédure", a rappelé le futur patron de la compagnie de Bahreïn et d'Oman.Chez Gulf Air, M. Dosé se retrouve à la tête d'un transporteur doté d'une flotte de 34 avions. Ses aéroports d'attache sont Bahreïn et Muscat (Oman). La compagnie dessert 48 destinations au Moyen-Orient, en Europe, en Asie, en Australie et en Afrique. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.