Aymo Brunetti: "les Suisses sont assidus, mais pas très productifs"

BERNE - Les Suisses sont dans l'ensemble des travailleurs "assidus, mais pas très productifs", a déclaré Aymo Brunetti, le chef économiste au seco. Cela s'explique par le fait qu'une majorité de personnes travaille pour le marché intérieur, selon lui.Or la concurrence y est sensiblement moins forte que dans l'UE, déplore M. Brunetti. Le manque de concurrence sur le marché intérieur plombe également la croissance en Suisse, affirme l'économiste dans l'"Aargauer Zeitung"."Raison pour laquelle notre croissance ces 20 dernières années est bien plus basse que celle de la majorité des pays de l'OCDE", ajoute-t-il, plaidant pour une ouverture des frontières aux marchandises étrangères.Et cette ouverture doit aussi s'étendre aux services et aux infrastructures. "La Suisse a trop longtemps attendu pour libéraliser son marché", indique-t-il.Dans le secteur de l'électricité par exemple, les gens craignent que l'approvisionnement de base ne soit plus assuré. "Tout ce qui est nouveau fait peur, c'est normal", relève M. Brunetti. Mais, selon lui, sans innovation, la croissance économique est pratiquement impossible. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.