Croissance économique de la Suisse : le BEC relève ses prévisions

ZURICH - Après le Credit Suisse, les experts du Business Economists Consensus (BEC) se montrent eux aussi optimistes quant à l'évolution de l'économie suisse. Révisant leurs prévisions à la hausse, ils tablent sur une croissance du PIB de 1,6 % en 2005. Les nouvelles valeurs dévoilées vendredi par 19 économistes de divers horizons regroupés au sein du BEC dépassent celles présentées il y a trois mois, qui tablaient sur une hausse du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse de 1,3 % pour l'année en cours et 1,7 % pour la suivante. L'accélération reflète principalement l'expansion continue des exportations. Ainsi le BEC escompte désormais pour ces dernières une hausse de 4,2 % pour l'ensemble de l'année en cours, contre 3,7 % jusqu'alors. Les investissements dans la construction et les bien d'équipements devraient présenter une croissance de 2,3 % cette année (contre une prévision de 2,4 % en septembre) et de 3 % (3,2 %) l'année prochaine. En ce qui concerne le niveau des prix, les économistes consultés ne voient pas de danger d'inflation, le renchérissement devant demeurer à 1,2 % en 2005 et fléchir à 1 % (1,2 %) en 2006. Reste que l'embellie prévue ne devrait guère se répercuter sur le marché de l'emploi. Les experts du BEC ont ainsi maintenu inchangées leurs prévisions d'un taux de chômage de 3,8 % cette année et de 3,6 % l'an prochain. Du côté des marchés financiers, le BEC prévoit une hausse des taux d'intérêts à trois mois à 1,1 % (0,8 %) d'ici trois mois et à 1,4 % (1,2 %) dans un an. La Bourse suisse devrait quant à elle poursuivre son ascension, mais un à rythme modéré. Les économistes de la Banque cantonale vaudoise (BCV) partagent l'optimisme du BEC, ceux-ci tablant sur une croissance économique entre 1,7 et 1,8 % l'an prochain. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.