Grève à Swissmetal: 21 cadres licenciés avec effet immédiat

RECONVILIER - Swissmetal a licencié avec effet immédiat 21 cadres sur 25 de son usine de Reconvilier (BE). Ils ne se sont pas présentés ce matin sur le site de Dornach (SO), comme l'entreprise métallurgique le leur avait demandé.A Reconvilier, les grévistes de l'usine Swissmetal doivent se prononcer cet après-midi sur la reconduite de leur mouvement qui dure depuis 20 jours. La direction de Swissmetal a par ailleurs envoyé des camions à l'usine bernoise pour chercher du matériel. Toutefois, ces véhicules ont été bloqués par des voitures de sympathisants des grévistes. Unia a précisé qu'elle n'avait rien à voir dans cet "embouteillage". La police est sur place et observe la situation à distance.Du côté d'Unia, on se montre choqué que les personnes concernées aient appris leur renvoi par la presse. Aucune décision officielle ne leur a été signifiée, a indiqué Fabienne Blanc-Kühn, membre du comité directeur du syndicat."Comment veut-on faire tourner une entreprise sans ses cadres? Cela montre bien l'intention de la direction de fermer le site de Reconvilier", a pour sa part souligné un des cadres renvoyés. Swissmetal a menacé vendredi de supprimer 120 des 320 postes de la Biollat, si le travail ne reprenait pas lundi.Un groupe de clients des produits de Swissmetal, actifs notamment dans le décolletage et dont les activités sont entravées faute de matériaux, fait également pression. Vendredi, les entrepreneurs ont exigé la reprise du travail dès le début de la semaine.Dans ce contexte, personnel et direction doivent rencontrer dans la matinée Rolf Bloch, le médiateur nommé jeudi par le ministre de l'économie Joseph Deiss. L'entrepreneur a dit espérer que cette réunion permettra de "déterminer (leur) volonté (...) d'entrer en discussion". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.