Immo-Monitoring: les logements coûteront plus cher l'an prochain

ZURICH - Les Suisses payeront leur loyer encore plus cher l'an prochain. La demande augmente et malgré un taux de construction élevé, les appartements vides ne sont pas nombreux. La situation est particulièrement tendue en Suisse romande.Le climat, au beau fixe, de la consommation et de l'emploi stimule la demande, explique la société de conseil Wüest & Partner dans son traditionnel "Immo-Monitoring". Et cette situation conduit elle-même à la hausse des prix.Les loyers ont augmenté cette année de 3,4%. Les logements en copropriété affichent de leur côté un renchérissement de 1,4% sur un an et les maisons individuelles de 3,1%.La tendance va se poursuivre en 2007, même si l'essor de la construction ne ralentit pas avec 40 000 nouveaux logements en une année. Les loyers grimperont de 2,4%, selon l'enquête.En Suisse romande, la situation sur le marché de l'immobilier est encore plus délicate: les appartements en location vont coûter encore plus cher que la moyenne. Les nouvelles constructions ne suffisent pas à la forte croissance démographique de la région.La Suisse romande ne présente néanmoins pas un tableau homogène, précise Wüest & Partner. Les différences sont énormes entre les vallées du Jura ou les grandes villes de l'Arc lémanique. La plupart des appartements recherchés se concentre dans les villes de Genève et Lausanne.Ces derniers six mois, les loyers ont crû très nettement dans cette région. Cette tendance se retrouve aussi dans l'agglomération zurichoise, mais pour des raisons différentes: ici, la pénurie de logement est moins en cause que la liquidité du marché.Au niveau national, les loyers pour les petites maisons et les appartements de trois à 4,5 pièces coûtent en moyenne 1000 francs. Pour les cinq pièces et plus, leur prix atteint 1400 francs.Les Suisses sont en outre toujours plus motivés à devenir propriétaires. La conjoncture favorable les incite à acquérir des maisons individuelles. Le prix de celles-ci devrait augmenter de 1,9% l'an prochain.Les logements en copropriété perdent en revanche de leur attrait. Ils coûteront 1,2% de plus, mais le renchérissement sera une nouvelle fois plus important en Suisse romande qu'en Suisse alémanique.Ce genre d'habitation affiche en outre le plus fort taux de vacances, à plus de 10%. En Suisse, tout type de logement confondu, le taux de vacances est de 2,6%. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.