Intempéries: 1,3 milliard de francs de dommages pour les assureurs

ZURICH - L'année 2005 a été pour les assureurs privés suisses la plus chère de leur histoire. Les intempéries d'août ont coûté plus de 1,3 milliard de francs. Les dégâts se situent en proportion dans l'ordre de grandeur de ceux des ouragans aux Etats-Unis.Le secteur des assurances n'avait encore jamais été confronté à des dommages d'une telle ampleur, a indiqué Albert Lauper, président de l'Association suisse d'assurances (ASA), mercredi à Zurich. En sus des graves inondations qui ont eu lieu du 20 au 24 août, les fortes chutes de grêle de la mi-juillet ont causé des dégâts à 15 000 voitures pour un montant de près de 70 millions de francs.La situation se retrouve au niveau mondial. Swiss Re, membre de l'ASA, estime à 225 milliards de dollars l'ensemble des sinistres dans le monde entier. Par rapport au produit intérieur brut et au nombre d'habitants, les dommages en Suisse valent ceux dus aux ouragans qui ont frappé l'Amérique.La branche n'a pas dû faire valoir la limite de couverture de 500 millions de francs au total prévue par l'Ordonnance fédérale sur les dommages liés aux événements naturels, a ajouté M. Lauper. Le traitement des intempéries de 2005 montre que l'on peut faire face à de telles situations et qu'elles ne constituent ni un risque de pauvreté pour les sinistrés ni un danger pour l'économie.Malgré les dommages records dus aux catastrophes naturelles, le secteur des assurances a poursuivi sa croissance en 2005, a relevé le président de l'ASA. Dans son ensemble, le secteur de l'assurance privée se porte bien et est équipé pour poursuivre une expansion durable et profitable.Les affaires suisses non-vie ont connu un développement réjouissant lors du dernier exercice, a ajouté M. Lauper. Le volume des primes devrait avoir augmenté de 2,7% sur un an. L'ASA escompte en revanche une baisse de 6,2% du volume des primes de l'ensemble des affaires d'assurance-vie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.