Joseph Deiss se réjouit de l'arrivée d'Aldi en Suisse

BERNE - Joseph Deiss se réjouit de l'arrivée du discounter Aldi en Suisse. "La concurrence est saine" et les marges devraient baisser à l'avenir. Le conseiller fédéral se montre en revanche nettement moins heureux de la situation dans les négociations à l'OMC. Aldi montrera jusqu'où les distributeurs Migros et Coop peuvent faire pression sur leurs prix. "Je me réjouis", a déclaré le ministre de l'économie dans une interview à la "SonntagsZeitung". Le discounter va amener du mouvement dans le commerce de détail suisse. M. Deiss est nettement moins heureux de la situation dans les négociations agricoles à l'OMC. "Nous n'avons malheureusement obtenu aucun progrès à Genève", a-t-il poursuivi. En compagnie d'autres pays, la Suisse est particulièrement opposée aux nombreuses propositions de l'OMC dans le dossier agricole. L'Organisation mondiale du commerce (OMC) doit tenir compte de la situation spéciale de pays tels que la Suisse avec son système de paiements directs liés à un mandat de prestations. Les paysans vivent des temps difficiles. "Nous devons restructurer et cela est dur pour beaucoup", a ajouté M. Deiss. Pour l'ancien professeur d'économie, un modèle d'avenir est le temps partiel pour les agriculteurs. "Un avocat pourrait la moitié de la journée diriger une ferme et l'autre moitié travailler comme juriste", pense-t-il. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.