Le sidérurgiste Arcelor fait le deuil d'un chevalier blanc

PARIS - Arcelor a jugé peu probable qu'un "chevalier blanc" vienne le tirer des griffes du numéro un mondial de l'acier, l'indien Mittal Steel. Celui-ci prévoit de lancer sur lui une OPA hostile de quelque 18,6 milliards d'euros (28,9 milliards de francs).Guy Dollé, le président du groupe Arcelor basé au Luxembourg, a réaffirmé le même jour avec force qu'il entendait combattre ce projet et qu'il s'attacherait à convaincre ses actionnaires de le rejeter. Selon lui il ne correspond ni à l'intérêt des actionnaires, ni à ceux de ses collaborateurs, ni à ceux de l'ensemble des partenaires du groupe.M. Dollé et Lakshmi Mittal ont eu l'occasion de se cotoyer lors de la réunion à Paris de l'IISI, la fédération mondiale des entreprises sidérurgiques, où des mesures de sécurité importantes avaient été mises en place dans un grand hôtel parisien afin de préserver le secret des débats.Toutefois, dans l'après-midi, Guy Dollé s'est empressé de préciser dans un communiqué qu'il n'était "pas question, dans ce cadre (de l'IISI), d'évoquer l'offre de Mittal sur Arcelor". Le cas échéant, elle sera examinée par le conseil d'administration d'Arcelor, comme les règles de corporate governance l'exigent", a-t-il observé.Sans perdre de temps, Mittal aurait déjà fait parvenir aux autorités boursières européennes les prospectus concernant son offre. Les autorités luxembourgeoises ont précisé toutefois n'avoir reçu qu'un projet d'offre et non l'offre définitive elle-même.Le groupe Mittal, basé à Rotterdam, doit s'entretenir avec les autorités des quatre pays de cotation d'Arcelor (Luxembourg, Belgique, Espagne et France) mais ce sont les autorités luxembourgeoises qui devraient être en première ligne, Arcelor étant une société de droit luxembourgeois.A Paris, l'Autorité des marchés financiers (AMF) a simplement indiqué avoir engagé un dialogue avec ses homologues espagnole, belge et luxembourgeoise sur ce dossier complexe."Le projet d'OPA de Mittal Steel sur Arcelor (...) suscite des interrogations quant aux règles qui lui sont applicables", a souligné l'AMF, reconnaissant qu'Arcelor ayant son siège social au Luxembourg, le droit commercial du Grand Duché s'appliquait.L'action Arcelor a clôturé en hausse de 4,06% à 30,53 euros, juste au-dessus de la valeur de l'offre de Mittal à 30,5 euros, jugée comme il se doit par Guy Dollé très inférieure à la véritable valeur du groupe. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.