L'écart salarial s'est encore creusé en Suisse l'an dernier

L'écart entre la rémunération des managers et celle des autres travailleurs s'est encore creusé en Suisse l'an dernier. Les patrons des 28 entreprises examinées par Travail.Suisse dans sa troisième étude salariale ont engrangé une hausse moyenne de 19%.Ils ont empoché en tout 199 millions de francs, soit 32 millions de plus que l'année précédente. Credit Suisse, UBS, Novartis, Nestlé et Roche restent aux premiers rangs du classement des "indélicats" au niveau des volumes d'argent versés. En considérant l'évolution entre 2003 et 2006, les dirigeants des sociétés étudiées ont même joui d'une hausse salariale de 66%. "Face à eux, les salariés font figure d'escroqués", assènent les auteurs de l'enquête. Pendant la même période, le salaire réel des travailleurs a progressé de tout juste 0,8%.Travail.Suisse décerne à OC Oerlikon la Fourchette salariale 2006. Le groupe alémanique a "mené le bal de la cupidité" avec une hausse moyenne de 109% pour les membres de sa direction. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.