Les médicaments ne sont pas trop chers en Suisse selon M. Vasella

BÂLE - Le patron de Novartis Daniel Vasella rejette les critiques selon lesquelles les médicaments sont trop chers en Suisse. Les médicaments représentent seulement environ 11 % des coûts totaux de la santé. La pression politique sur l'industrie pharmaceutique suisse n'est pas justifiée, déclare le patron et président du conseil d'administration du groupe bâlois dans un entretien publié samedi par le journal zurichois "Finanz und Wirtschaft". Ce que rapporte cette branche à notre pays dépasse largement les dépenses pour les médicaments, explique-t-il. "L'industrie pharmaceutique crée plus de 100 000 emplois dont les salaires sont entre 17 % et 18 % supérieurs à la moyenne". Ce secteur réprésente en outre le plus grand excédent des exportations pour la Suisse et rapporte des impôts de l'ordre d'un milliard de francs, déclare M. Vasella. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.