Nokia Siemens Networks: 9000 emplois vont être supprimés

HELSINKI - Nokia Siemens Networks, numéro trois mondial des réseaux télécoms, va supprimer 9000 emplois d'ici à la fin 2010, dont la moitié en Allemagne et en Finlande. Cette restructuration était prévue depuis l'annonce de la création de la société il y a un an.Nokia et Siemens avaient fait connaître en juin 2006, lors de l'annonce de la fusion de leurs activités de réseaux, leur intention de réduire leurs effectifs de 10 à 15%, soit entre 6000 et 9000 personnes sur un total de 60'000.La joint-venture a finalement retenu le haut de la fourchette pour atteindre son objectif d'une économie de 1,5 milliard d'euros (2,47 milliards de francs) par an à partir de 2010. La moitié des suppressions d'emplois concerne l'Allemagne et la Finlande, où l'entreprise compte aujourd'hui près de 25'000 salariés.Entre 2800 et 2900 postes vont ainsi disparaître en Allemagne sur un total de 13'000, et jusqu'à 1700 en Finlande sur un total de 10'000. Les chiffres définitifs seront connus à l'issue des négociations avec les organisations syndicales dans les deux pays, où "des ajustements supplémentaires" seront envisagés plus tard.L'équipementier affirme vouloir notamment répondre aux "conditions du marché" et à l'unification de l'offre industrielle des deux groupes. Troisième mondial des réseaux télécoms derrière le suédois Ericsson et le franco-américain Alcatel-Lucent, Nokia Siemens Networks a officiellement démarré ses opérations le 1er avril.Le lancement de la nouvelle société à parts égales entre Nokia et Siemens avait été fixé au 1er janvier, mais il avait dû être différé en raison du scandale de corruption qui éclabousse Siemens. Nokia Siemens Networks revendique 600 clients dans 150 pays pour un chiffre d'affaires de 17,1 milliards d'euros (pro-forma, 2006). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.