Pétrole: le brut a passé la barre des 78 dollars

SINGAPOUR - Les prix du pétrole ont enfoncé la barre des 78 dollars le baril. Et le marché envisage déjà de nouveaux records au-dessus de 80 dollars, alors que la dégradation de la géopolitique mondiale s'ajoute à un équilibre précaire entre offre et demande.Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en août a gagné 33 cents, clôturant à 77,03 dollars. Il avait enfoncé la barre des 78 dollars la veille, et touché 78,40 dollars pendant les échanges électroniques vers 21H45 GMT, son record historique.A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord (pour livraison au mois d'août) a terminé à 77,27 dollars, en hausse de 58 cents. Vers 06h55 GMT, il avait grimpé jusqu'à 78,03 dollars, un nouveau record également.Cette dernière poussée des cours a commencé jeudi avec la nouvelle de l'offensive israélienne au Liban. Les deux protagonistes de cette crise ne sont pas des producteurs de pétrole, mais l'hypothèse d'une guerre ouverte fait craindre pour l'équilibre de la région.Les prix du brut sont particulièrement sensibles aux tensions au Proche et au Moyen-Orient, une région qui compte pour 20% de la production mondiale de brut. Ce dernier facteur s'ajoute à une longue liste de troubles géopolitiques.L'Iran continue ainsi de tenir tête à la communauté internationale dans sa volonté de développer son programme nucléaire, l'industrie pétrolière au Nigeria est sous la menace constante de sabotages d'infrastructure et d'enlèvements de personnel, la Corée du Nord défie ses voisins et les Etats-Unis en procédant à des essais de missiles, et l'Irak est toujours en proie aux attentats.Quant à la demande, elle ne donne aucun signe de fléchissement. L'industrie chinoise continue d'exiger du brut pour entretenir sa croissance qui tutoie les deux chiffres, et la demande d'essence américaine est à son pic saisonnier.En termes réels, les prix restent en dessous des plus hauts historiques, mais l'écart se resserre. Selon les calculs de Barclays Capital, en dollars actuels corrigés des effets de l'inflation, il faudrait que les cours atteignent 89,40 dollars pour battre leurs plus hauts de 1979, après la révolution iranienne. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.