Procès Swissair: Bénédict Hentsch et Vreni Spoerry satisfaits

Bénédict Hentsch et Vreni Spoerry sont satisfaits de leur acquittement dans le procès de Swissair. "J'ai toujours dit que l'accusation était infondée", a lancé le banquier genevois. "Cela devait se terminer ainsi", a abondé l'ex-conseillère nationale.Le monde politique n'est quant à lui pas surpris par le jugement. Il reporte ses attentes sur la procédure civile. Les spécialistes de l'affaire dans les partis restent toutefois convaincus de la responsabilité des dirigeants dans la débâcle de la compagnie aérienne.Un procès pénal n'était pas le bon moyen pour faire la lumière sur le grounding de Swissair, affirme le conseiller national Daniel Vischer (Verts/ZH), responsable du secteur aérien auprès du syndicat du service public. Il s'agit plutôt de droit civil et de questions politiques et morales.L'accusation était construite comme un château de cartes, selon lui. L'Etat n'avait pas à s'engager dans un tel procès pénal, d'autant qu'on savait dès le départ qu'il conduirait à des acquittements et des dédommagements.Ce procès pénal était un préalable à une procédure civile. Il faut le voir comme "un échauffement" qui ne préjuge en rien de l'issue du procès civil, a nuancé le conseiller aux Etats Hansruedi Stadler (PDC/UR), président de la Commission de gestion qui a mené l'enquête sur la débâcle de Swissair..Le professeur de droit pénal Daniel Jositsch s'est pour sa part dit "peu surpris" par l'acquittement général prononcé par le Tribunal de district de Bülach (ZH) dans le procès Swissair. Il se refuse cependant à parler de "fiasco" pour l'accusation. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.