Rapport 2006 sur la corruption: le secteur de la santé gangréné

BERNE - La corruption frappe tous les maillons de la chaîne de prestations de soins de santé, dans le tiers-monde, mais aussi en Occident, dénonce Transparency International. Des milliards de francs sont détournés à des fins privées.Dans son Rapport mondial sur la corruption 2006, Transparency International (TI) dissèque le secteur de la santé et ses 3000 milliards de dollars (3840 milliards de francs) de budget total au niveau mondial. L'organisation considère la branche comme "un labyrinthe de systèmes complexes et opaques". La majorité des employés sont intègres, note TI, mais la corruption sévit aussi à large échelle.Cela va du vol et de l'extorsion à petite échelle à des distorsions massives de politiques sanitaires, en passant par des détournements sous forme de gratifications aux fonctionnaires. TI donne des exemples concernant les Philippines (fraude et extorsions), le Costa Rica (disparition de 8 millions de dollars d'un crédit international), mais aussi la Grande-Bretagne ou la Bulgarie.Aux Etats-Unis, les programmes de santé public Medicare (destiné aux personnes âgées) et Medicaid (pour les plus pauvres) ont quant à eux estimé que 5 à 10% de leurs budgets disparaissaient en "soins excessifs". Au Cambodge, 5% du budget de la santé est détourné avant même de quitter l'administration centrale.Ces méthodes érodent la confiance des citoyens et prétéritent en premier lieu les plus pauvres, incapables de payer les pots-de-vin nécessaires pour accéder aux soins, note TI. Ces personnes sont en outre souvent la cible de charlatans qui leur vendent des contrefaçons, qui peuvent aller jusqu'à tuer.Les recettes proposée par l'ONG pour améliorer la situation sont multiples: accroître la transparence des gouvernements en matière de marchés publics, augmenter les contrôles, punir sévèrement tous les comportements répréhensibles et diminuer les conflits d'intérêt dans la certification des médicaments. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.