Richemont cherche des acquisitions dans son secteur cuir

BERNE - Le géant genevois du luxe Richemont cherche à procéder à des acquisitions dans sa division d'accessoires en cuir. L'ensemble des marques qu'il détient dans ce secteur représente quelque 545 millions de francs de ventes.C'est insuffisant, affirme Norbert Platt dans une interview parue dans "Finanz und Wirtschaft". La multinationale est par conséquent "très ouverte à des achats d'une marque" active dans le cuir. Le français Hermès serait "formidable", mais "ce n'est pas d'actualité pour nous", poursuit-il.Dans l'horlogerie et la joaillerie, Richemont garde un oeil sur des entreprises indépendantes et ne délaisserait pas une reprise amicale. Le groupe n'a pas de problèmes de financement.Sur le cas très concret de la manufacture vaudoise Audemars Piguet, sur laquelle la filiale de Richemont Jaeger LeCoultre dispose d'un droit de préemption - bientôt échu - en cas de vente, M. Platt parle également de "formidable marque".Ce ne serait toutefois "qu'une marque de plus dans un portefeuille très bien assorti", nuance-t-il. Quant à l'italien Bulgari, M. Platt ne veut pas alimenter les spéculations, tout en assurant "ne pas être aujourd'hui en discussion" avec ce groupe.Richemont a dévoilé jeudi ses résultats 2005/06 (exercice clos fin mars). Le profit net a reculé de 10% à 1,09 milliard d'euros (1,7 milliard de francs) pour un chiffre d'affaires en envol de 17% à 4,3 milliards. Inférieure aux attentes, la rentabilité a fortement déçu les investisseurs qui ont sanctionné le titre (- 12,3 jeudi). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.