Swissmem se restructure et va davantage politiser son action

BERNE - Swissmem va se politiser davantage, pour influer sur les dossiers touchant l'industrie. L'organisation faîtière de la branche des machines va verser moins d'argent à economiesuisse. Pour ses propres membres, les cotisations vont diminuer d'un tiers."Désormais, l'affiliation à Swissmem coûtera 1,2 pour mille de la masse salariale AVS, plus une cotisation de base de 500 francs", a indiqué Swissmem, à l'issue de son assemblée générale extraordinaire qui s'est tenue à Berne.Le président de cette organisation sectorielle, Johann Schneider-Ammann, avait affirmé vouloir fonctionner avec un plus petit bugdet dès son annonce de retrait d'economiesuisse. C'était en mai dernier.Swissmem n'avait pas caché qu'elle considérait que l'association patronale faîtière ne défendait plus suffisamment sa branche, d'autant qu'elle a contribué à hauteur de 3,75 millions de francs en 2005 au budget d'economiesuisse, lequel s'élevait à 15 millions. Pour l'heure, aucune décision n'est encore tombée sur son maintien dans cette organisation, les négociations se poursuivent.Reste qu'economiesuisse peut faire une croix sur le montant perçu l'an dernier. "Ce sera nettement moins", a dit Dorothea Tiefenauer, porte-parole de Swissmem, contactée par l'ATS. Swissmem veut désormais payer en fonction des prestations fournies.D'un point de vue purement organisationnel, Swissmem va par ailleurs se doter d'une nouvelle structure dès janvier prochain. La réforme consistera à approfondir encore l'intégration de l'Association patronale suisse de l'industrie des machines (ASM) et de la Société des constructeurs de machines (VSM). Cette lente fusion avait été entamée en 1999."Le VSM s'appellera désormais Swissmem et reprendra la gestion des tâches attribuées jusqu'à présent à l'ASM", selon le communiqué. L'ASM reste toutefois gestionnaire de la convention collective de travail (CCT) de l'industrie MEM (machines, équipements électriques et métaux).Swissmem va aussi repositionner ses activités. Le ticket d'entrée devenant moins onéreux, le groupe d'intérêt ambitionne d'augmenter le nombre de ses membres. Une telle expansion le rendrait plus représentatif. L'organisation annonce enfin qu'elle va adapter ses prestations et ses réseaux aux besoins des membres. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.