Swissmetal: décision sur le sort de Reconvilier/BE d'ici à 3 mois

ZURICH/RECONVILIER - Les inquiétudes sur le sort de l'usine Swissmetal de Reconvilier/BE perdurent. 800 personnes ont manifesté leur soutien. Le groupe décidera d'ici 3 mois qui de ce site ou de celui de Dornach/SO abritera la fonderie. Il biffera 150 emplois. Swissmetal a présenté mardi sa stratégie pour les cinq ans à venir. Basée sur une concentration des compétences entre Reconvilier et Dornach, elle coûtera 150 emplois sur 750 d'ici 2010. A fin septembre, 327 personnes travaillaient à Reconvilier et 312 à Dornach, a indiqué le patron du groupe Martin Hellweg devant la presse convoquée en urgence à Zurich pour faire taire les rumeurs. Le site de Dornach, siège du groupe, verra un renforcement de la transformation à froid. Quant à celui de Reconvilier, il devrait devenir un centre de compétences pour fils et barres à haute valeur ajoutée. Quelque 75 millions de francs seront investis sur 5 ans. Dans le domaine de la transformation à chaud, un seul site sera appelé à abriter la fonderie pour éviter les doublons. Le choix du lieu doit encore faire l'objet d'analyses et d'études, a expliqué M. Hellweg. Il est en revanche certain que la décision conduira à la suppression de 40 emplois, seuls 32 étant maintenus. Les employés ont été informés dans la matinée des intentions du groupe. Aucune usine ne sera privilégiée au détriment de l'autre, a tenu à préciser l'Allemand en réponse aux spéculations sur une fermeture à terme de Swissmetal Boillat à Reconvilier. Une réaction, telle qu'une grève, sera prise en comptes dans l'évaluation, a prévenu pour sa part le président du conseil d'administration Friedrich Sauerländer fustigeant l'action des syndicats et les renvoyant à l'accord trouvé un an plus tôt. Le syndicat Unia, qui dit douter de la pertinence du nouveau concept de Swissmetal, va continuer à mobiliser le personnel, la population et les milieux politiques. Des actions ponctuelles sont prévues. Quelque 800 personnes ont d'ailleurs manifesté mardi en début de soirée à Reconvilier pour demander le maintien du site. Sur le plan politique, le gouvernement bernois a indiqué au terme d'une rencontre avec les dirigeants de Swissmetal que son appréciation des mesures de restructuration dépendra du lieu retenu pour la fonderie. La directrice bernoise de l'économie publique, Elisabeth Zölch, sera informée avant la décision définitive. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.