Swissmetal: journée décisive pour les grévistes à Reconvilier

RECONVILIER - Une journée décisive attend les grévistes de l'usine Swissmetal de Reconvilier (BE). Ils doivent se prononcer sur la reconduite de leur mouvement, alors que l'ultimatum du groupe soleurois est arrivé à son terme.En grève depuis 20 jours, le personnel de la Boillat doit se réunir cet après-midi pour décider de la poursuite ou non de la grève. Sa détermination, renforcée par le fort soutien exprimé samedi lors d'une manifestation à Reconvilier, paraît intacte malgré les pressions qui ont augmenté depuis la fin de la semaine passée.Swissmetal a menacé vendredi de supprimer 120 des 320 postes de la Biollat, si le travail ne reprenait pas. Continuant à qualifier la grève d'"illégale" et d'"irresponsable", la direction de Swissmetal a par ailleurs envoyé des camions ce matin à Reconvilier pour chercher du matériel.Un groupe de clients des produits de Swissmetal, actifs notamment dans le décolletage et dont les activités sont entravées faute de matériaux, fait également pression. Vendredi, les entrepreneurs ont exigé la reprise du travail dès le début de la semaine.Dans ce contexte, personnel et direction doivent rencontrer dans la matinée Rolf Bloch, le médiateur nommé jeudi par le ministre de l'économie Joseph Deiss. L'entrepreneur - qui s'est entretenu dès vendredi par téléphone avec les deux parties - a dit espérer que cette réunion permettra de "déterminer (leur) volonté (...) d'entrer en discussion".Mais il "ne pense pas qu'on arrivera à un résultat par la magie". Selon lui, il s'agir de "tomber d'accord sur les points à discuter et fixer un agenda", un processus qui pourrait s'étendre sur "des semaines plutôt que des jours". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.