Téléphonie mobile: Orange supprimera environ cent emplois

LAUSANNE - L'opérateur de téléphonie mobile Orange réorganise ses activités en Suisse. Il va supprimer d'ici fin 2006 environ 100 de ses 1430 emplois. Ce redimensionnement devrait se faire par le biais des départs naturels, si possible sans licenciements."Nous voulons avoir une structure plus mince" a expliqué Therese Wenger, porte-parole d'Orange. "Dans certains secteurs, nous enlèverons un niveau hiérarchique. Ailleurs, nous réunirons certaines divisions pour éviter des doublons. Mais les employés du service clients et des shops ne seront pas concernés".Ce redimensionnement concerne surtout les cadres et les secteurs de support: les employés administratifs et le back office. Orange, qui compte un taux de rotation de 12 à 14%, espère procéder à ces suppression de postes par le biais des départs naturels.Pour y arriver, l'entreprise, basée à Lausanne, a lancé un programme d'encouragement aux départs volontaires. "Les employés qui ont planifié de quitter Orange cette année pourront s'annoncer jusqu'au 12 février et ils recevront une indemnité de départ pouvant atteindre jusqu'à 12 mois de salaire", a dit Mme Wenger.Le programme est volontairement limité dans le temps car il s'adresse à ceux qui ont déjà décidé de partir, a ajouté la porte-parole. Une personne engagée depuis trois ans chez Orange devrait toucher une indemnité d'environ quatre mois de salaire.Cette réorganisation concerne à des degrés divers tous les sites d'Orange en Suisse. L'opérateur de téléphonie mobile emploie environ 1430 personnes dans la région lausannoise (à Lausanne, Bussigny et Crissier) ainsi qu'à Zurich, Bienne et Lugano.Orange, qui a connu par le passé des relations difficiles avec les syndicats, a cherché cette fois-ci la concertation. Le Syndicat de la communication a salué cette nouvelle attitude. Il a déploré mardi les suppressions d'emploi mais a jugé positivement la volonté d'Orange de rechercher des solutions pour éviter les licenciements.Orange a connu une rapide croissance depuis son arrivée sur le marché suisse en 1999. Durant les neuf premiers mois de 2005, l'opérateur d'origine britannique, détenu par France Telecom, a augmenté son chiffres d'affaires de 5,3% à 1,356 milliard de francs sur un marché toujours plus concurrentiel. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.