Le Tribunal fédéral refuse des publicités pour des "Happy Hours"

Les établissements publics ne peuvent faire de publicité pour des "Happy Hours" sans exclure expressément les spiritueux de tout avantage. Le Tribunal fédéral (TF) donne raison à la Régie fédérale des alcools (RFA) et rend son premier arrêt sur ce sujet.Il déboute un club saint-gallois dont la publicité vantait des soirées où "presque toutes les boissons" étaient proposées au prix unique de cinq francs. Pour la RFA, qui avait décidé de censurer cette pub, la ligne rouge était franchie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.