Dent cassée à la charge des assurés sauf si preuve irréfutable

Le remplacement d'une dent cassée par un caillou ou un autre objet intrus égaré dans un aliment est aux frais du patient. A moins qu'il n'ait gardé la pièce à conviction ou qu'il ne soit capable de la décrire très précisément à son assurance-accidents.Une enseignante genevoise l'a appris à ses dépens. Dans le rapport envoyé à l'assurance, en janvier 2009, elle avait indiqué qu'en mangeant un risotto, elle avait perçu "un gros craquement sous la dent, puis de fortes douleurs jusqu'à la racine". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.