L'UBS n'est plus compétitive en matière salariale

L'UBS doit faire face à des départs parmi ses collaborateurs les plus qualifiés. Selon le président du conseil d'administration Kaspar Villiger, ce phénomène est dû aux adapatations salariales que la banque a consenties sous la pression politique."Nous constatons que nous perdons de manière systématique des employés dont nous avons besoin dans certains importants secteurs", déclare l'ex-conseiller fédéral dans une interview publiée par la "Berner Zeitung". Si cet exode s'avère dramatique aux Etats-Unis, il n'est pas si grave en Suisse. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.